mercredi 17 octobre 2018, Visiteurs : 486891
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

Malaise à l’université de Boumerdès

Version imprimable de cet article Version imprimable
mercredi, 3 octobre 2018 13:34


Malaise à l’université de Boumerdès

Un mois après l’annonce officielle de la rentrée universitaire de cette année que l’année pédagogique semble déjà compromise. Comme à l’accoutumé une poignée d’étudiants en situation d’échecs recourent aux fermetures des accès de l’université pour contraindre l’administration de celle-ci à reconsidérer leurs cas. Non pas qu’ils ont été victimes d’erreurs et qu’ils demandent de rectifier mais, malgré leurs faibles résultats, osent exiger de passer au niveau supérieur ou avoir le diplôme en se jugeant eux mêmes avoir ce mérite.

Cette pratique chez certains étudiants n’est pas nouvelle et elle se perpétuée d’année en année et devient, dans leur tête, une revendication tout à fait naturelle . Elle a prouvé, à chaque occasion, son efficacité puisque les étudiants contestataires arrivent à avoir gain de cause. On pousse les uns pour « monter » et on « ment » à d’autres en leur faisant croire que finalement ils méritent leur diplômes. Alors, les portes s’ouvrent et les cours reprennent normalement mais par pour très longtemps.. A La prochaine période des examens c’est le retour à la case de départ.

Pourquoi une telle situation perdure ? Pourquoi, après tant d’années , l’université de Boumerdès continue à vivre cette même situation ? Pourquoi les responsables du ministère de tutelle n’ont pas trouvé une solution ? Pourquoi les responsables de l’université de Boumerdès semblent dépassés par la situation ? Pourquoi l’ensemble des enseignants ne se sentent pas concernés par ces problèmes qui les empêchent d’exercer leur métier ?

La réponse à ces questions me disait un collègue est simple. Pourquoi veux-tu qu’ils résolvent ces problèmes ? Ils n’ont aucun intérêt. L’université n’a plus ce rôle de moteur dans le développement
socio-économique, car depuis les années 80, on l’a déconnectée. Aujourd’hui c’est une crèche pour « grands enfants » ! Tous ces « faux » diplômés resteront redevables au système. Il trouvera bien le moment pour les utiliser ... comme député, militant ou probablement haut responsable quelque part !!!

Sa réponse n’explique pas tout. Mais considérons là, simplement, comme une première tentative pour essayer de comprendre.

Ben Brahim.


Visiteurs : 55 / 486891

--- Répondre à cet article ---


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Retraites, pensions, emploi, pouvoir d’achat : Nos luttes futures !
Retraites, pensions, emploi, pouvoir d’achatnos luttes futures ! La loi sur la retraite anticipée a été abrogée comme il fallait s’y attendre. Maintenant que la fièvre est (...)
La situation en Algérie est-elle préoccupante ?
La situation en Algérie est-elle préoccupante ? On sent, par certaines campagnes médiatiques contre notre pays, que quelque chose se trame. Le traitement des réfugiés (...)
Un prix Nobel de médecine accuse : « guérir des maladies n’est pas rentable pour les laboratoires »
« Le prix Nobel britannique de médecine, Richard J. Roberts, a accusé les grands laboratoires pharmaceutiques de faire passer leurs intérêts économiques avant la santé des (...)
L’adhésion de l’Algérie à l’OMC : descente dans l’enfer du droit et de la concurrence ou catapulte vers la jungle du commerce mondial, Cherif Aissat*
L’Organisation[i] mondiale du commerce (OMC) est née le 15 avril 1994 à Marrakech (Maroc) par l’Accord ou Déclaration éponyme. Elle est entrée en exercice en 1996. Elle est le (...)
Sur le raisonnement par analogie (Qiyas) dans la pensée arabo-musulmane
Au début de l’époque des Abbassides deux courants de pensée divergeaient sur la méthode de l’interprétation du Coran et des Hadiths . Les Mu’tazila (rationnaliste) s’appuiaient (...)
Qui a crée l’EI ? par Michel Chossudovsky
Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur émérite de sciences économiques à l’Université d’Ottawa. Il est l’auteur de "Guerre (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter Suivre la vie du site Société
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

5 visiteurs en ce moment