vendredi 24 mai 2019, Visiteurs : 561485
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

Le peuple parlons-en !

Version imprimable de cet article Version imprimable
mercredi, 13 mars 2019 19:58

لالا مرناش كلنا إخوة
و عمرنا ما كنا كلنا إخوة

Commençons par ce que définit Wikipédia : Le mot peuple est une notion polysémique dont le sens varie selon le contexte. Il désigne à la fois : un « ensemble des individus constituant une nation, vivant sur un même territoire et soumis aux mêmes lois, aux mêmes institutions politiques ».
Ceci étant lu et constatant qu’au nom de ce mot aujourd’hui on dit la chose et son contraire et tout un chacun se permet de parler et dire qu’il le fait au nom du peuple, je me permets juste pour ma part de dire que le peuple
N’est pas un bloc homogène
Que ses différentes classes ou parties n’ont pas les mêmes intérêts , que ces intérêts rentrent perpétuellement en conflit
Non ce n’est pas vrai nous ne sommes pas tous frères et nous ne l’avons jamais été
Pour ne prendre pour exemple que notre lutte de libération nationale, nous n’étions pas tous des frères, il y avait les combattants, les résistants, les neutres et les traîtres « harkis »
Apres l’indépendance aussi nous n’étions pas tous frères il ya la grande masse qui aspirait à construire une Algérie de justice sociale, anti coloniale, de développement du pays et de démocratie sociale, et Il y avait aussi des résidus de la France coloniale et ceux qui rêvaient de remplacer les colons et continuer d’asservir le peuple,

Non nous n’étions pas tous des frères

Pendant ces 56 ans d’indépendance nous n’étions pas tous frères aussi, une partie voulait le développement du pays au profit de la grande majorité, d’autres seulement pour une minorité aisée
Et une grande masse insoucieuse qui a laissé faire

Non nous n’étions pas tous frères
Les uns égorgeaient une partie vaillante du peuple, l’autre se faisait égorger, une partie résistait et une autre se faisait neutre ou s’accaparait les richesses sur les cadavres des victimes

NON NOUS N’AVONS JAMAIS ÉTÉ TOUS FRÈRES
Quand une partie défendait les droits des femmes , une autre était contre et l’autre indifférente

Alors maintenant je souhaiterai que chacun se détermine de quelle partie du peuple, il parle !
sortons à visage découvert !
NOUS NE SOMMES PAS TOUS FRÈRES


Visiteurs : 101 / 561485

--- Répondre à cet article ---


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicités pour connaitre d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971
A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicité pour connaître d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971 » ( suite à nos deux dernières déclarations parues sur le journal (...)
بيان مبادرة 24 فيفري
يمكن تفسير المظاهرات الشعبية ليوم 22 فيفري 2019 على كافة التراب الوطني ضد العهدة الخامسة لبوتفليقة لأول وهلة على انها رفض للسياسة الاجتماعية والاقتصادية المطبقة خلال السنوات العشرين الأخيرة (...)
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER Les manifestations populaires du 22 février 2019 à travers le pays contre le cinquième mandat de Bouteflika s’interprètent à (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter Suivre la vie du site Société
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

8 visiteurs en ce moment