vendredi 13 décembre 2019, Visiteurs : 626561
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

Point de vue : COMMENT TAIRE ? Par Mohamed Adjou

Version imprimable de cet article Version imprimable
vendredi, 29 novembre 2019 17:23

Je devine ce que me vaudra cette opinion comme coups de bâton virtuels et peut être réels mais je considère que mon pays vaut tous les sacrifices...

Je souhaiterais qu’on me lise sans précipitation... le sujet est de la plus haute importance.

Amma ba3d...

COMMENT TAIRE ?

Mohamed Adjou

La résolution adoptée par l’UE ce soir sur forcing de la France nous met sur une nouvelle piste pour la lecture du bras de fer qui se joue autour de la présidentielle…

Cette piste est celle de l’Accord de Libre Échange entre l’UE et l’Algérie.

On se souvient que cet accord signé en 2005 prévoyait le démantèlement total des barrières douanières 12 ans « maximum » après sa signature, c’est-à-dire en 2017…

Conscients que nous allions laisser des plumes pour ne pas dire « toutes nos plumes » dès le début de l’application de cet accord, le pouvoir a été forcé par les forces patriotiques de reculer en 2014 et de négocier un nouvel échéancier de 6 ans…

Cet échéancier se termine… en 2020 !...

Cette terrible bombe à retardement qu’a laissée le régime Bouteflika va donc nous exploser à la figure dans un peu plus d’un mois car il faut lire les termes de cet accord pour comprendre que c’est une véritable concession du pays, sans condition qu’il prévoit.

Pour désamorcer cette bombe et en finir avec l’héritage empoisonné du système de prédation, il ne suffit pas de neutraliser les prédateurs, il faut abroger les actes de liquidation de la souveraineté du pays et l’acte le plus perfide et le plus fatal, c’est cet accord qui, à bien réfléchir, est la motivation principale et peut être unique des vendus qui ont imposé Bouteflika avec la bienveillance de la France qui a tout fait, avec Sarko, Hollande et Macron pour cautionner sa politique et le considérer comme un de ses agents en mission commandée, lui offrant même les soins spécialisés et les séjours hospitaliers dans les structures de soins de son armée…

L’objectif des français et de Bouteflika était de conserver le pouvoir jusqu’à la date fatidique du 31/12/ 2019 et c’est à mon avis ce qui explique la demande de Bouteflika de rester en poste une année supplémentaire, ou de faire un demi mandat présidentiel et le très curieux préjugé favorable de la France et de l’Europe à cette solution saugrenue…

Mohamed Adjou


Visiteurs : 131 / 626561

--- Répondre à cet article ---


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicités pour connaitre d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971
A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicité pour connaître d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971 » ( suite à nos deux dernières déclarations parues sur le journal (...)
بيان مبادرة 24 فيفري
يمكن تفسير المظاهرات الشعبية ليوم 22 فيفري 2019 على كافة التراب الوطني ضد العهدة الخامسة لبوتفليقة لأول وهلة على انها رفض للسياسة الاجتماعية والاقتصادية المطبقة خلال السنوات العشرين الأخيرة (...)
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER Les manifestations populaires du 22 février 2019 à travers le pays contre le cinquième mandat de Bouteflika s’interprètent à (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter Suivre la vie du site Débats sur l’actualité nationale
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

35 visiteurs en ce moment