mardi 31 mars 2020, Visiteurs : 680518
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

Hirak (mouvement populaire algérien) 22 février 2019 / 22 février 2020

Version imprimable de cet article Version imprimable
vendredi, 21 février 2020 20:43


Des résultats appréciables… mais essentiellement au profit des forces libérales sur fond de renforcement des courants extrémistes islamo-berbéristes ?

Incontestablement, le hirak a été un lanceur d’alerte salutaire sur les manœuvres autour du 5ème mandat pour maintenir le clan Bouteflika à la tête de l’Etat.
Assurément, les travailleurs et les masses populaires ont mis un contenu dans leur mobilisation du 22 février 2019. Les motifs de leur soulèvement sont nombreux : chômage, précarité, privation (logement, eau, gaz, électricité, route… soins), misère, mal-vie, environnement sale, insalubre et délabré, racket (rachoua)… et des inégalités sociales dépassant l’entendement.
Indéniablement, le mouvement populaire du 22 février 2019 a littéralement modifié la donne politique algérienne en enregistrant des résultats appréciables depuis l’introduction du libéralisme économique (c’est-à-dire le capitalisme) après le décès du président Houari Boumediene.

En effet, le mouvement populaire a mis un terme à plus de quarante années de peur, de résignation et de fatalisme. Il a levé le voile sur les ravages idéologique, politique, économique, social et culturel causés par l’orientation libérale imposée au pays depuis les années 80 à l’origine de la destruction de nombreux acquis et réalisations de l’Algérie indépendante. Il a mis à nu les contradictions entre les différents courants de la classe possédante qui se disputent le pouvoir. Il a contraint l’armée de se débarrasser du clan Bouteflika et de ses principaux gangsters tapis dans les instances de l’Etat et dans les sphères de l’oligarchie prédatrice. Il a permis de déjouer le complot impérialiste qui se tramait contre l’Etat national issu du 1er novembre 1954 et contre l’armée. Il a marginalisé les partis satellites de l’ancien pouvoir dont certains tentent de se refaire une virginité par des manœuvres démocratistes. Il a révélé le rôle nuisible des officines et des personnalités « droit-de-l’hommistes » soutenues et financées par les Etats impérialistes occidentaux dont les contradictions autour de leurs intérêts particuliers constituent une menace réelle et immédiate pour notre pays. Il a également mis en lumière l’imposture et l’opportunisme saumâtre de certaines couches moyennes supérieures qui, après avoir largement prospéré sous le règne de Bouteflika, ont cru leur heure venue pour s’affirmer en tant que force politique capable d’orienter les destinées du pays en fonction de leurs intérêts particuliers. Ces forces pro-occidentales ou proches des monarchies du Golfe, continuent d’activer au sein du hirak2 dans le même élan que les courants extrémistes islamo-berbéristes qui poussent à l’affrontement avec le pouvoir comme en attestent les mots d’ordre scandés, notamment mardi dernier.

Cependant, les travailleurs et les couches populaires qui constituent les principales forces des manifestants, n’ont pas émergé en tant que classe sociale organisée et indépendante capable de défendre ses propres aspirations démocratiques et ses revendications socio-économiques. Aussi, n’en déplaise aux cassandres et aux ex-progressistes convertis en activistes libéraux, le hirak2 des vendredis qui passent et qui se ressemblent a, en définitive, permis aux classes possédantes, une fois la panique passée et une fois débarrassées du clan véreux qui a littéralement saigné le pays, de former un nouveau pouvoir afin de procéder au toilettage du système libéral et à la refondation des institutions de l’Etat pour mieux s’insérer dans la mondialisation capitaliste… Nous en sommes là, un an après le 22 février 2019 ?

Dans son roman « Le fleuve détourné », l’écrivain Rachid Mimouni, décédé le 12 février 1995, nous mettait déjà en garde contre la manipulation et l’imposture : « Tandis que le peuple en liesse fêtait ses retrouvailles avec la liberté, d’autres hommes tapis dans l’ombre tiraient des plans sur l’avenir…Et un beau matin nous nous sommes réveillés avec un gout d’amertume dans la bouche… Le désastre accompli »… Extraire les travailleurs et les masse populaires de l’emprise de la manipulation et de l’opportunisme et peser pour la prise en compte de leurs aspirations démocratiques indissociables de leurs revendications socio-économiques, est un objectif qui ne doit pas échapper aux progressistes, aux démocrates sincères et aux révolutionnaires algériens...
Que vive le mouvement populaire algérien conscient et indépendant de (tous) ses adversaires de classe !
Ali Ben Dris


Visiteurs : 351 / 680518

--- Répondre à cet article ---


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicités pour connaitre d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971
A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicité pour connaître d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971 » ( suite à nos deux dernières déclarations parues sur le journal (...)
بيان مبادرة 24 فيفري
يمكن تفسير المظاهرات الشعبية ليوم 22 فيفري 2019 على كافة التراب الوطني ضد العهدة الخامسة لبوتفليقة لأول وهلة على انها رفض للسياسة الاجتماعية والاقتصادية المطبقة خلال السنوات العشرين الأخيرة (...)
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER Les manifestations populaires du 22 février 2019 à travers le pays contre le cinquième mandat de Bouteflika s’interprètent à (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter Suivre la vie du site Débats sur l’actualité nationale
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

8 visiteurs en ce moment