Société

Les fruits de l’indépendance

Il a étudié et s’est formé en tant qu’artiste en Algérie indépendante, il a le droit d’être opposant à tout !
De parler d’évidences d’aujourd’hui, mais juste qu’à mon avis, que sans l’indépendance jamais il n’aurait eu droit à ce plateau TV, il n’aurait jamais rêvé du statut qu’il a atteint.il est un fruit de l’indépendance.
Dire que l’indépendance n’a pas apporté ses fruits c’est une négation de soi! De son passé et aussi de son présent!

Dénoncer le pouvoir en place et le système qui a géré le pays depuis 62 et qui n’aurait pas réalisé le rêve de la révolution de 1954 est la liberté de chaque algérien.
Sauf qu’a mon sens ce type de discours de Fellag rejoint ceux de Sansal,et Kamel Daoud entre autres et dont l’article de Fayçal Sahbi repris par Raina-dz montre l’articulation entre cette « subversion » et le BHL-star système qui conditionne leur présence sur les plateaux des chaines françaises.
La fabrique d’intellectuels : De la « subversion » au cycle de consécration du BHL star-system
Cliquez pour voir vidéo:

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*