Luttes des travailleurs

Sonelgaz-syndicat autonome : Demande de réintégration de 11 syndicalistes révoqués

Dans un communiqué rendu public hier, le Syndicat national autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz (Snateg) revient à la charge concernant les 11 syndicalistes révoqués du groupe Sonelgaz.

Adossé à deux autres syndicats, à savoir le Syndicat national du secteur industriel (SNSI) et le Syndicat national des travailleurs de l’énergie (SNT-énergie), le Snateg insiste sur le droit de réintégration de ces 11 travailleurs dont l’unique crime est leur exercice syndical.

«Plus de deux ans se sont écoulés depuis le licenciement des dirigeants syndicaux par le groupe Sonelgaz et aucun organe officiel de l’Etat n’a pris l’initiative pour lever l’injustice, bien au contraire, tous les moyens ont été utilisés pour les réprimer et pour étouffer leurs voix.

Les syndicalistes révoqués ne sont plus préoccupés par l’ampleur des menaces, et ils sont tous déterminés à arracher leurs droits, par les moyens pacifiques garantis par la loi», lit-on dans le communiqué. Les responsables du Snateg annoncent une nouvelle protestation devant la Grande-Poste, à Alger, dans les prochains jours. Elle sera lancée parallèlement à une «campagne» nationale contre le groupe Sonelgaz via diverses poursuites judiciaires.

Ils ont appelé la société civile et toutes les forces politiques et les représentants du peuple à soutenir et à défendre les syndicalistes révoqués de ce groupe, notamment avec les menaces d’emprisonnement devenues monnaie courante.

A. B. 28 JANVIER 2019

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*